Gibson Dark Fire


Gibson

 

Gibson, déjà présentée sur ce site, vient de sortir, en décembre, un nouveau modèle aussi attendu que décrié et que l'on nomme Dark Fire.

 

A l'origine, il y avait la HD.6-X Pro Digital  et la Robot Guitar, qui était déjà tous les deux des précurseurs de la guitare moderne. Mais Gibson ne voulait pas s'arrêter là.

 

Les Paul Dark Fire

En effet, la Dark Fire est un condensé des deux modèles précédent, mais avec au moins un avantage de taille, à savoir la couleur qui devient enfin belle.

 




Dans son côté analogique traditionnel, la guitare possède toujours un corps en acajou, mais avec 2 chambres de résonance, sensées alléger la guitare et enrichir la sonorité. Le manche est lui aussi en acajou, et la touche est ornée de repères en fibre de carbone. Le sillet est, lui, en téflon.

 

Évidemment, le plus important est le système PowerTune de la société Tronical de nouvelle génération, qui accorde plus vite (1 seconde annoncée pour un accordage), est plus petit et annonce 500 accordages sur une charge de batterie (qui peut se recharger sur secteur dorénavant grâce à une prise 12v installée sur la guitare). Le tout reçoit un nouveau bouton de sélection mieux pensé.

 

Pour les micros, on trouve un mélange étonnant de Burstbucker III, le symbole de la puissance Les Paulienne, et un P-90h, héritier des premiers micros simple-bobinage de Gibson, tous deux recouverts de fibre de carbone. Le tout est contrôlé par un système appelé Tone Chameleon Technology consistant en une série de 6 switchs permettant 20 positions de micros différentes. De plus, le volume et la tonalité sont équipés d'un préampli 4 voies. Avec tant de paramètres modifiables, Gibson a installé un MCK (Master Control Knob) permettant, grâce à un potentiomètre, d'accéder à 8 presets et 18 accordages. Le chevalet est, lui, équipé de 6 mini-piezo permettant, grâce à un potentiomètre, de régler le niveau de mixage piezo/magnétique. La sortie analogique, elle, peut se faire en stéréo.

 

Mais les 6 mini-piezo permettent aussi, grâce à un câble hexaphonique, d'exporter les signaux des 6 cordes séparées en numérique, que l'on branche sur l'interface RIP (Robot Interface Pack) livrée avec la guitare, qui est à la fois un préampli et une interface audio numérique.

Elle possède 1 entrée stéréo, 1 sortie casque, 2 sorties asymétriques, 1 firewire, 1 entrée hexaphonique et un convertisseur Guitar to Midi. Gibson fourni aussi deux logiciels, le simulateur d'amplis Guitar Rig III de Native Instruments et le séquenceur Ableton Live 7 version Gibson Studio Edition.

 

A savoir aussi que Gibson envisage de créer une communauté d'échange et des produits dérivés devraient voir le jour, comme une interface Bluetooth.

 

Rappelons nous que Gibson a toujours été une marque innovante, et ceci depuis ses débuts avec les premières archtops dans les années 20, l' ES-150 en 1936 ou le humbucker dans la fin des années 50… et après avoir testé tous les types de bois, de micros, de couleurs, … il ne restait que l'électronique.

 

J'émets tout de même deux doutes personnels, même si je reste admiratif devant l'avancée de la technologie (on aurait qualifié cela de science-fiction il y a encore 10 ans). Le premier concerne le nom, « Feu sombre », je me demande où ils vont chercher çà. Pour être plus sérieux, mon vrai doute concerne l'interface informatique. Les guitares sont faites pour durer, mais pas les ordinateurs et il se peut que ,d'ici quelques années, l'interface audio numérique ne soit plus compatible avec les nouveaux systèmes qui sortiront.

 

Pour conclure, j'ajouterais que mes recherches m'ont mené sur beaucoup de forums où j'ai peu constater que cette guitare fait parler d'elle en temps que sacrilège, de GeekGuitar (même si c'est pas complètement faux), et d'autres termes  assez hostiles.

 

Il est vrai que nous, guitaristes, avons la réputation d'être des conservateurs, hostile à toutes ces innovations qui font un effet de mode et dont les défauts et faiblesses nous on fait revenir à l'essentiel. A cela, je répondrais : « Ne l'achetez pas » De toute façon, à un prix de 3000€ et une quantité limitée à 4000 exemplaires pour le monde entier, cela pourrait paraître impossible.

 

Petit bonus amusant, Gibson propose de coller sa tête ou celle de personnalités sur des shredders et de les envoyer en e-card sur le site Headbangers

 

Plus d'infos sur le site de Gibson

 



15/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres